• Beuvry appliquera la réforme des rythmes scolaires en 2014

     

    Faute de mobilisation, la ville de Beuvry appliquera la réforme des rythmes scolaires même si elle est contestée dans la France entière : 

    • Il n’y a pas eu de discussion sur les rythmes scolaires pendant la campagne pour les élections municipales.
    • Aucun élu de l'opposition n'a utilisé son droit d'expression pour se déclarer contre cette réforme.
    • Il n’y a eu qu’une seule manifestation des parents d’élèves à l’automne 2013.
    • Les représentants des parents d'élèves n'osent pas agir contrairement à ce qui se fait dans l'immense majorité du pays.

     

    Il n’y a pas que les parents ou les responsables politiques qui devraient réagir !

    Les grands-parents aussi bien sûr pour la santé de leurs petits-enfants mais aussi en tant que contribuables.

    Tous les contribuables devraient réagir car les activités pour occuper les enfants auront un coût élevé que va retrouver un jour ou l'autre dans la taxe d'habitation et la taxe foncière.

     

     

    A ce jour environ 4000 maires ont refusé publiquement les nouveaux rythmes scolaires imposés par le gouvernement.

    Il suffit de taper « Maires contre réforme rythmes scolaires » dans Google : le résultat est impressionnant.

     

    Après les élections municipales et surtout Européennes certains ont dit que les Beuvrygeois sont contestataires. Le silence des Beuvrygeois sur la réforme des rythmes scolaires montre le contraire.

     

     

    « Résultats des élections Européennes 2014 à BeuvryBonnes vacances d'été »
    Technorati Yahoo!

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 10 Juin 2014 à 22:28

    Il y a sur ce sujet comme sur de nombreux autres beaucoup de moutruches !

    2
    Constateur
    Mercredi 11 Juin 2014 à 22:10

    Je croyais qu'il y avait des sauveurs à Beuvry ?

    Des bons beuvrygeois nés à Beuvry qui devaient défendre les intérêts des beuvrygeois ?

    C'est d'autant plus amusant quand on sait que certains sont obsédés par les impôts locaux et qu'ils ne s'opposent pas à la réforme scolaires qui coutera pourtant très cher aux contribuables !

    3
    Jeudi 12 Juin 2014 à 11:13

    Une opposition à Beuvry ?

     

    1- Quelle est sa visibilité ?

     

    2- Quelle est sa lisibilité ?

     

    3- Quelle est sa volonté ?

     

    4- Quelle est son efficacité ?

     

    5- Quelle est sa risibilité ?

     

    6- Quelle est sa médiocrité ?

     

    Voilà, en 6 questions le drame beuvrygeois est présenté…

     

    Avec une question par personne, c’est suffisant.

     

    De toutes façons, pas de risque que ça change, vu que chez ces gens-là personne ne se bouge !

     

     

    Sauf peut-être dans 5 ans…

    4
    Gamin
    Jeudi 12 Juin 2014 à 21:36

    Ce serait un peu trop tard pour se réveiller. Ni l'opposition actuelle, ni l'opposition précédente n'a vraiment souhaité s'opposer à la mise en place du décret Peillon à Beuvry !  A part se faire remarquer à la rentrée, il ne faut pas attendre une réaction efficace de leur part.

    5
    Vendredi 13 Juin 2014 à 11:46

    Le problème avec l’opposition élue, c’est qu’étonnamment elle se réveille toujours trop tard…

     

    Sachant que le mot « réveil » n’est pas le plus approprié !

    Et que l’appellation « opposition » n’est pas d’origine contrôlée !

     

    Ce qu’avec la répétition en vient à confirmer quelques craintes sur la sincérité…

    Ce qui fait qu’on peut s’interroger sur l’existence d’une fraude… Ou la présomption d’une certaine usurpation…

     

     

    Faut-il comprendre par là pourquoi elle s’est garantie le monopole représentatif ?

    6
    Dimanche 15 Juin 2014 à 23:12

    De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace !

    Georges DANTON - 2 septembre 1792

     

    « Nous allons….. » etc, etc, etc.  C’était encore une autre promesse de changement… d’opposition. La version 2.0 devait tout casser.

     

    Mais le problème avec l’ (les) opposition(s) élue(s) à Beuvry (62660), c’est qu’étonnamment elle(s) se réveille(nt) toujours trop tard…

    Quand elle le fait mais avec minimalitude !

     

    Sachant que l’appellation(*) « opposition » n’est pas à l’origine contrôlée, ou vérifiée !

    Que le verbe « réveille » n’est pas celui qui sonne le plus juste !

    Et que l’autre verbe(***) «fait », semble de plus en plus confondu avec « dit ». Ce qui est regrettable car conjugué maintenant au présent mais qu’à la 3ème des six personnes, ce qui est restrictif.

     

    Ainsi font font font…

     

    Ce qu’avec le retour de cette pathologie d’opposiboration consensuelle chronique, il devient normal d’éprouver des craintes avec tous ces symptômes cumulés d’hypo-sincérité incurable…

    Et qu’on peut s’interroger sur la présomption d’existence d’une certaine usure(**) passion…

     

    Faut-il comprendre par là pourquoi elle s’est garantie le monopole représentatif ?

     

    Étonnant, non ?

     

    Avec sans consonne en trop pour commencer…

     

    (*)      Nous n’avons pas osé mettre le mot substantif, qui aurait été normal, parce qu’il a pour origine le mot substance. Car de substance, jusqu’à présent, aucune preuve qu’on en trouve !

    (**)     de la … déclarée et déclamée en son temps…

    (***)   Verbe… Encore un terme amusant, car les rares interventions, pas forcément à propos [sic]  ne à temps[re-sic], se sont limitées au verbal. Et dans un verbal limité. Limité car mal préparé…

     

    En conclusion : retour sur le titre.

     

     

    Dans cette timidité qu’on pourrait dire frisant la mièvrerie, faut-il voir de sa part une crainte chez chaque membre de perdre publiquement la tête…  Du moins d’un mouvement qui n’en a que le nom !

    7
    VERO62660
    Mercredi 18 Juin 2014 à 18:02

    Je suis d'accord avec vous, il n'y a pas de réelle opposition à la réforme. Mais on peut être pour madame le maire et contre la réforme.

    Je crois que c'est une erreur de sa part d'appliquer le décret.

    Mais certaines personnes utilisent internet pour dire qu'il n'y a que des moutons à Beuvry qui sont à la botte de la majorité et qui laissent madame le maire appliquer le décret. Pourtant nous sommes plusieurs à être de gauche et à déclarer publiquement être contre cette réforme. Par contre comme vous l'avez écrit les opposants à la mairie ne se sont jamais vraiment exprimé contre !

    Bien cordialement

     

    8
    Jeudi 19 Juin 2014 à 08:18

    Répondons point après point, sans crochet !

     

    1- D’abord, pourquoi ne pas utiliser ce moyen offert ?

    La raison première, nous l’avons écrite pour définir le blog http://beuvry-ces-jours-ci.over-blog.com/ . Regardez la rubrique « Description ». Notamment la fin…

    Nous avons fait quelques déclarations de vive voix. Mais il semble que (en très grands majorité) les personnes à qui nous transmettions n’étaient pas prêtes à les entendre, trop obnubilées par des considérations de préséance et d’étiquette(s).

    Ou ne souhaitaient pas notre présence…

    Parce que trop… ?

    Où nous avons pu vérifier le proverbe beuvrygeois : « Si ça dérange, on s’arrange. »

    Interdits, nous avons préféré laisser tanguer au gré des valses et des changements de disc-jockeys. Tout comme tirer le rideau à la fin de scènes tragi-comiques ou sur un rappel plagiant.

     

    2- Que des moutons à Beuvry ?

    Non, c’est certain.

    Il y a aussi quelques cabots…

    Qui aboient parfois, mais quand la caravane est passée !

     

    3- A la botte ?

    Pas forcément, mais aux pieds ou pas trop loin, là le doute devient plus consistant et insistant, et mériterait un examen plus profond quant aux motivations…

     

    4- Que signifie être « de gauche » précisément à Beuvry (62660) ?

    Voilà une autre question. Mais vous devriez la poser aux personnes qui le revendiquent et en vivent (largement) en usant et peut-être bien en en abusant au gré et selon les aléas rencontrés…

    Les évènements récents n’ont-ils pas démontré que ces personnes avaient fini par réussir à rebuter un grand nombre (presque une majorité) à exercer un droit et donc leur devoir par leurs (in-)changements [sic] ?

    On peut y voir une sorte de copier-coller d’anciennes pratiques…

    N’allez pas alors échafauder d’hypothèse fallacieuse sur des affinités que nous pourrions avoir selon d’aucun(e)s avoir…

    D’aucun(e)s qui ne cherchent par ce biais qu’un moyen éculé et détourné de minimiser leur rôle, leur responsabilité, et tutti quanti…

     

    5- Réforme ?

    Qu’entend-on précisément dans ce cas par réforme ?

    Réformer c’est aussi mettre au rebut. Et tout cela n’en a-t-il pas un arrière-goût ?

    Nous nous sommes déjà exprimés sur cela.

     

    6- Expression…

    Et dans expression, il y a express… Et il est passé, et elle l’a raté…

    Alors elle l’exprime sur le quai où elle est restée toute penaude avec encore pour seul auditoire les rares qui sont descendus et qui n’ont plus qu’une seule envie : rentrer chez soi ; et les quelques qui ont pris un ticket en espérant au prochain train annoncé avoir une bonne place assise et dans le sens de la marche…

    Mais savent-ils seulement que malgré les promesses, cette gare sera de moins en moins bien desservie ?

     

    Et sous son parapluie, prend-elle pour autant des résolutions pour ne plus, comme cette brave Perrette qui a manqué de pot ?

    D’ailleurs, atone, est-ce une expression ?

     

     

    Tiens, encore une fois : 6… Serait-ce un nombre fétiche à Beuvry ?

    9
    anonyme
    Vendredi 20 Juin 2014 à 11:14

    j'ai 60 ans ,et j'en ai subit des rythmes scolaires et jamais mes parents ne m'ont  dit :ho pauvre petit chérubin, tu vas être fatigué ,contrarié, déboussolé,!!!!!!!!!!!!! et je suis mamie et en aucun cas mes petits enfants se plaignent de quoi que ce soit  et non je ne suis pas non plus un mouton ,jamais je ne l'ai été !!!!!!  eux non plus d'ailleurs  à bon entendeur  !!!!!!

    n'oublié pas le score de la majorité aux élections !!!!  50 ,6 je crois malgré 3 listes opposantes 

    les Beuvrygeois  seraient  t'ils pour vous des moutons ???????????

     

    10
    Lundi 23 Juin 2014 à 17:34

    Pour répondre à la "mamie anonyme" , cela tombe bien, nous avons aussi connu les mêmes changements. Donc on sait très bien que les changements que nous avons connu sont sans commune mesure avec le chamboulement imposé par le gouvernement.

    Si on se place aussi en tant que grand-parents, c'est parfait puiqu'on met de côté un des arguments qu'utilisent les défenseurs du décret : "les parents sont contre pour leur confort personnel". Si on se place  en tant Mamie on pense d'abord à l'intérêt de l'enfant. Et malgré notre age et notre expérience, on n'a pas la science infuse, alors on se renseigne. Et quand nous nous renseignons, nous constatons que dans les communes où la réforme est appliquée c'est une catastrophe.

    Puisque vous entrez dans le débat politique : ce n'est pas parce que l'on a été élu à 50% au premier tour que l'on doit tout décider sans débat sur les sujets importants. Mais on peut très bien avoir voté pour vous sans être d'accord avec cette réforme.

    11
    SOS Vérité
    Lundi 23 Juin 2014 à 21:04

    Madame (mamie) vous défendez l'indéfendable ! Moi aussi je soutien la majorité, mais cela ne m'empêche pas de dire que le conseil municipal a tord en appliquant que le décret Peillon. Cette réforme des rythmes scolaires est néfaste pour les enfants pour une raison toute simple : c'est une décision  imposée sans aucune concertation ni avec les parents, ni avec le personnel enseignant, elle n'a donc pas été réfléchie dans l'intérêt de l'enfant.

    12
    Lundi 23 Juin 2014 à 22:32

    Si vous aussi, vous êtes contre cette réforme des rythmes scolaires qui épuise les enfants, qui met la pagaille dans les écoles et qui coûte cher à tout le monde, rejoignez-nous !
    Parents d'élèves, enseignants, élus locaux ...
    Groupe facebook « Rythmes Scolaires : Arrêtez le Massacre ! »
    Abrogation du décret Hollande-Peillon-Hamon ! ( plus de 9300 membres )
    https://www.facebook.com/groups/609556085733767/

    13
    Mardi 24 Juin 2014 à 00:18

    Bon(s) entendeur(s) ?

     

    Sans sonotone, ça c’est sûr !

     

    Nous ne ferons pas trop long, vu que vous revendiquez votre âge comme valeur universelle. Même s’il a été démontré grâce à tou(te)s les élu(e)s que la sagesse n’a rien à voir avec…

     

    Mais d’abord, merci pour cette réponse où vous nous saluez en tant que « bon(s) entendeur(s) ».

     

    Expression qui pour nous grâce à vous est déjà là une qualité qui nous différencie :

                      -     des personnes qui ne disent rien, parce que l’âge et les intérêts font que,

                      -     des personnes qui n’y entendent rien mais qui parlent pour qu’on entende, mais surtout le son de leur(s) voix,

                      -     des personnes qui suivent bêlement les textes dont on ne leur demande de répéter que le résume publicitaire, ou plutôt d’ânonner.

                      -     des personnes qui ont tout intérêt à jouer les moutons d’un Panurge plus intéressé par son cursus personnel que par celui des prochaines générations, parce qu’ainsi ces personnes pourront si des agneaux se perdent se déclarer peut-être un peu responsables pour avoir suivi, mais sûrement pas coupables.

     

    Mais avant, puisque que vous dites que nous savons « bien entendre », mettons les choses au point afin qu’avec votre longue expérience et vos pré-requis à 50% nous entendions bien les mêmes choses… Et des deux oreilles !

     

    Même si l’emploi de ce mot pourrait souligner encore une erreur qui s’ajoute aux désaccords dont on vous a informée quand vous étiez à l’école.

     

    Car d’abord, entendre ce qui est dit, ne signifie pas comprendre ce qui est écrit !

     

    C’est pourquoi bien des élu(e)s interrogé(e)s n’ont comme il est normalement de coutume à Beuvry (et ailleurs) été capables que de réciter la litanie, parfois avec moult approximations et interprétations, qui leur avait été dit d’apprendre.

    Comme des primaires qui chantent « Au clair de la lune » sans avoir bien lu le texte.

    Ou d’autres qui singent les rappeurs sans comprendre que ce qu’ils (elles) disent mériterait bien un petit rappel sur des valeurs qu’ils bafouent sous vos applaudissements. Par peur de ne plus être dans le coup ? À 50% ou 50 cent(ime)s ?

     

    Alors, de «bon entendeur» à «bon com-prendeur»…

    Contrairement à vous, nous ne sommes prendeur(s) de rien à priori ni preneurs de tout et n’importe quoi, même à 50%, pour paraître sur une photo.

     

    Mais bref comme disait Pépin, en tant que collaboratrice compatriotes, vous auriez cependant dû réagir à ces deux « détails » :

     

    D’abord, signalons que cette réforme représente un coût. Normal ?

    Mais quand il est exclusivement à la charge de la commune, est-ce encore ordinaire ? Après les écoles à 2 vitesses, les communes 2 vitesses.

    Et n’avancez pas l’argument, comme quelques cancres ayant mal appris la leçon, qu’une somme serait allouée pour compenser… Cette somme est réservée aux communes les plus en difficulté (choisie avec soin) ! Et elle n’est pas un acquis tacitement reconductible…

    Voilà bien des sommes qu’il va falloir bouger si on veut changer sans à nouveau assassiner.

     

    Ensuite quel en est le contenu ?

    Un bricolage que les élu(e)s ont rapidement bâclé (voir le travail de longue haleine et publiquement et largement participatif à Beuvry) pour présenter une belle plaquette promotionnelle où l’aspect pédagogique est loin d’être le premier souci pour leur radar.

    Faux ? Alors pourquoi n’avoir rien envisagé avant la date butoir pour pouvoir déroger parce qu’on pouvait faire mieux autrement ?

    Encore faudrait-il avoir réfléchi AVANT …

     

    Mais où est l’intérêt de l’enfant ? Là, maintenant…

     

    De l’occupationnel ? Quel changement !

     

    Alors déjà là, cessez de parler de « confort », nous n’avons jamais mis ce (faux) argument en avant, ni en arrière…

     

    L’éducation n’est pas un « service de consommation » comme on tend à vous le faire entendre.

    A moins que VOUS ne considériez VOS petits-enfants aussi comme des moutons à qui vous êtes contente de voir donné un peu de fourrage… En attendant de les tondre !

     

    Et que leur futur (proche) ne vous concerne déjà plus ?

     

    Ruminez plutôt ces informations

    au lieu de votre déception

     

    d’avoir été dépassée par ces

    40% d’abstention et de déception !

    14
    DAVID L
    Dimanche 29 Juin 2014 à 19:14

    Je crois qu'aucune personne réfléchie ne peut être pour cette réforme. Là où cela a été fait, ça fonctionne très mal. De plus c'est une réforme très inégalitaire puisque cela va encore diviser plus les communes riches des communes pauvre et les grandes villes de petites communes rurales. Je ne comprend pas cette mamie qui semble plus faire du soutien politique qu'autre chose !!! Ce qu'elle écrit n'a aucun sens, elle compare ce qui n'est pas comparable . Les réformes du passé n'ont rien à voir avec celle là qui est destructrice !

    15
    Mardi 1er Juillet 2014 à 20:40

    Les directeurs d'écoles savent-ils qu'ils sont pénalement responsables même pendant les TAP ? 
    Faites circuler notamment vers vos enseignants ! 

     

    http://dordogne-contre-reforme-rythmes-scolaires.com/failles-juridiques-dans-le-decret-reforme-rythmes-scolaires/

     

    16
    Mercredi 2 Juillet 2014 à 10:12

    On sort le

    GRAND JE…

    Sans obligation pour personne !

     

    1- La municipalité de Beuvry se veut pédagogique, mais ferme. Pour tout bien fluidifier, pas ralentir ni gêner, mais surtout veiller à ce que rien n’aille trop vite…

     

    2- La municipalité de Beuvry aime l’action, la vraie, pas celle qu’on couche sur les photos, normal elle dit qu’elle veut que ça bouge, que ça change.

     

    3- La municipalité de Beuvry a été élue sur la base d’un programme de progrès qu’elle a présenté. Qu’elle respecte, et fait respecter. Rien de plus, rien de moins.

     

    4- La municipalité de Beuvry est respectueuse des textes de lois, décrets, avis, etc. Mais en suivant un certain ordre, selon un certain rythme.

     

    5- La municipalité de Beuvry organise des réunions publiques préparatoires pour prendre le pouls et les avis des parents pour ne rien décider sans eux.

     

    6- La municipalité de Beuvry compte dans ses rangs plusieurs enseignant(e)s dont certain(e)s à des postes décisionnaires, pour garder le contact avec la population, pour des espoirs.

     

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    QUESTIONNAIRE

     

    Veuillez entourer les phrases qui honnêtement vous semblent exactes :

     

    1    2    3    4    5    6

     

    Veuillez entourer le nombre de phrases jugées exactes :

     

    0    1    2    3    4    5   6

     

    Veuillez indiquer votre tranche d’âge :

     

    0-18    18-30    30-50    50-70

     

    70-vers l’infini et au-delà

    (Selon le radar municipal ayant permis de choisir cette limitation)

     

    Vous opposeriez-vous à ce qu’on prenne en compte vos choix pour savoir où se situe la majorité :

     

    NON              OUI

     

    Après avoir tout bien observé, pensez-vous que tout ça peut changer  :

     

    NON              OUI

     

    Vous y croyez vraiment  :

     

    NON              OUI

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    Les participants pourront vérifier que leurs vœux se réalisent dans l’ordre d’arrivée de leurs réponses.

    Les gagnants recevront un bon de réduction de leur train de vie annuellement cumulable.

     

    Mais à ce jeu-là, qu’y a-t-il à gagner à Beuvry ?

     

     

     

    17
    Mercredi 2 Juillet 2014 à 21:44

    Ce n'est pas toujours facile de vous suivre.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :