• Rythmes scolaires : Lettre ouverte aux candidats aux élections municipales

    Dans de nombreuses villes des maires et des candidats ont dit qu'ils n'appliqueront pas cette réforme. Mais à Beuvry les listes d'opposition ne disent rien (la majorité l'appliquera si elle est réélue).

    Voici une lettre qui circule sur internet.

     

    Mesdames, Messieurs Les candidats,

    La réforme des rythmes scolaires est une réforme décriée et coûteuse. Cette question des rythmes scolaires, décidée par l’Education Nationale, concerne, au premier chef, les communes !

    Vous savez aussi que les communes de la Réunion mais aussi de métropole dans leur grande majorité avaient choisi la rentrée 2014 plutôt que celle de 2013 pour mettre en œuvre le décret du ministre de l'Education nationale...

    Depuis lors, des communes suspendent la mise en œuvre des nouveaux rythmes scolaires générateurs de désordres divers qui sont contraires aux intérêts des élèves.

    Parfois même, certaines décident simplement d’y renoncer comme Bagnolet, Vitry sur Seine, Colmar ; Marseille annonçant qu’elle ne pourra pas les mettre en œuvre à la rentrée 2014...Il y a 12% des communes qui n’appliqueront pas la réforme en pratique pour des raisons éthiques ou financières. Le maire de Janvry dans l’Essonne espère démontrer « que le décret a des défauts de légalité », soulignant qu’ « un décret contraint à obérer substantiellement un budget communal » bafoue « le principe de libre administration des communes ».

    Par ailleurs, nombreux sont les parents qui manifestent leur opposition à cette réforme. Les enseignants, de leur côté, avaient prévenu des risques encourus, n’hésitant pas à se mobiliser lors de journées de grève très majoritaires en 2013. Maintenant, ils dénoncent avec force sa mise en application.

    Avant les élections municipales de mars 2014, le débat démocratique va légitimement conduire les citoyens à exiger un positionnement clair sur ce sujet aux conséquences fâcheuses très concrètes.

    Voilà pourquoi nous vous demandons solennellement d’une part, de renoncer à élaborer le « projet éducatif territorial » et, d’autre part, d'annoncer que la commune ne mettra pas en place ces nouveaux rythmes scolaires à la rentrée scolaire 2014, si vous êtes élu ou réélu en mars 2014.

    L’intersyndicale éducation
    Scenrac CFTC- SNE- SAIPER - FO - CGTR Educaction – Sud Educaction – Snuipp

     

    Les candidats à Beuvry vont peut être répondre ?

     

     

    « Les blogs qui parlent des élections municipales à Beuvry4 listes pour les élections municipales 2014 à Beuvry »
    Technorati Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 1er Mars 2014 à 11:59

    Où l’habituelle prudence ramène…

     

    Cette réforme…

     

    D’abord , en est-ce une ?

     

    Ou est-ce le dernier pas d'une mise à la réforme dissimulée d'un système trop peu malléable et à qui on impose ainsi un redressement autoritaire parce qu'accusé de n'être pas assez rapidement productif ?

     

    Ou là-bas, comme ici, n’est-ce qu’un tripatouillage ficelé entre gens de bonne compagnie confortablement installés dans de douillets fauteuils  à l’étage dans un bureau d’un style parisien, insonorisé pour ne pas être perturbés par les bruits du dehors ?

    Que ce soit de manifestants comme de scooters ou de limousines.

     

    Personnes qui ont clairement indiqué par le biais d’organes de presse qu’elles attendaient les prochaines élections européennes ou à défaut d’autres pour aller ailleurs voir si la rose…

    Et laisser le pot aux autres roses…

     

    Et que manque de peau, on rangera peut-être dans un tiroir dans l’attente d’un meilleur printemps. Encore une chose qu’on cumulera alors…

    Avec ce qui a rapport au handicap, aux ondes aériennes ou aquatiques, aux ponts basculants ou intergénérationnels, aux financements, aux dettes, aux redressements productifs et non pas judiciaires, aux emplois créateurs et non pas multi-subventionnés, etc.

     

    Mais, mettons-nous au niveau d’une commune et de ses RESPONSABLES mandatés pour en assurer une gestion, saine, équilibrée.

    Ceux ne voulant être rendus coupables que d’une gestion normale en somme.

    Rien que de l’ordinaire comme dirait tout corrézien avec normalement un grand sourire.

     

    On ferme les robinets des liquidités les uns après les autres depuis bien des mois en jouant sur les transferts de compétences… Sans pour autant diminuer en proportion les prélèvements effectués… Contrairement aux changements annoncés.

    Avec toutefois des exceptions aériennes…

    Mais ceci est une autre histoire parallèle à ce qui se joue aussi à Beuvry à son niveau.

    Où on applique aussi ce qu’on apprécie ailleurs, quand ça rapporte d’autres voies et services !

    Bref.

     

    Donc, à nouveau programme, nouveaux financements à trouver. Ou nouvelle redistribution si pas de nouveaux impôts…

    Même s’ils vont encore augmenter à Beuvry comme pour ceux que devront acquitter les personnes qui vont essayer d’acheter leur habitation dans le Pas de Calais.

    Augmentation des taxes de mutation qu’a voté le Conseil Général avec l’appui inconditionnel des suppléant(e)s !

    Plusieurs milliers d’euros en plus à chaque fois.

    Encore une autre histoire. Dont trop peu parlent pourtant. A chacun ses histoires.

    Mais ne parlons pas de cet argent-là.

     

    Alors, en dehors des financements ?

     

    Et, bien, c’est qu’il va falloir en trouver des « occupations » sur ces plages horaires « libérées »…

    Quand on a, ou qu’on fait partie d’un groupe qui a, développé des structures de longue date… Ça va. On peut piocher.

    Encore faut-il qu’on n’ait pas démoli une piscine par exemple…

    Remplacée par quelques balançoires…

    D’accord, mais ça « n’occupe » pas autant d’enfants en même temps ni pour un même objectif culturel et/ou de futur citoyen…

    A moins qu’au savoir nager on préfère le savoir (se) balancer quand on sera adulte !

    Conception du « citoyen responsable » qui serait un peu beaucoup étrange…

    Mais c’est intergénérationnel et ça case un autre nom sur une nouvelle plaque avec un autre lustre que l’ancienne.

     

    Mais surtout, si on lit les textes publiés, il doit y avoir du solide dans les contenus.

    Là, créer un groupe et demander à des associations de venir se présenter dans l’espoir qu’on viendra ensuite s’y inscrire ; est-ce bien raisonnable ?

     

    Mais dans les grandes agglomérations, là où au moins un peu plus a été mis en œuvre depuis plus longtemps, l’offre sera supérieure.

    Quantitativement déjà…

     

    Donc, en conclusion, cela n’est-il pas encore un moyen de renforcer une autre fracture sociale ?

    Telle commune ou groupement pouvant…

    Et telle autre devant se contenter de…

    Si elle ne veut pas risquer de se noyer sous de nouveaux impôts mal venus, ou des emprunts toujours aussi toxiques…

     

    Et pour presque finir…

     

    Quelle consultation a réellement été faite à Beuvry des premières intéressées : les familles !

    Par toutes les familles : mono parentales, décomposées, recomposées, éloignées, (extra)ordinaires.

    Bref, toutes les intéressées par le dossier !

     

    Quel regard les a-t-on laissé porter tout au long du ficelage beuvrygeois ?

     

    Quels accès leur a-t-on octroyé durant le montage de l’échafaudage beuvrygeois ?

     

    Quels délais de réponse et quelles contraintes de temps leur ont été imposées ?

     

    Quelles remarques ont-elles pu apporter et surtout voir prises en compte lors des réunions de concertation qui n’ont pas eu lieu tout au long de ce processus ?

     

    Sous quelles formes ont-été enregistrées ces remarques ?

     

    Qui en a tenu compte ?

     

    Qui a pu participer à l’élaboration du texte final ?

     

    A-t-il été présenté, soumis à analyse, à motions, à synthèse en présence de tous les protagonistes ?

     

    Des voix criardes s’élèvent régulièrement pour critiquer le système de navette mis en place en France quand un texte important doit être voté et mis en place…

     

    A-t-on appliqué la même logique ici ?

     

    Ou a-t-on respecté cette philosophie républicaine et constitutionnelle ?

     

    Pourtant pour celà aussi on a des sympathisant(e)s déclarées !

     

    Bien muet(-te)s avant, pendant, depuis…

     

    En   fin…

     

    Alors puisqu’aujourd’hui on a réalisé qu’on avait finalisé la destruction programmée de la piscine bien avant 2008. Ce qu’on avait tenu caché alors qu’on promettait avec force propos qualifiables de mensongers, au contraire d’améliorer la situation aux familles présentes autour du bassin dans le but d'obtenir avec plus d’assurance des faveurs.

    Mais encore une fois quand on en est à coûte que coûte… 

     

    Pour tous les autres, aux nombreuses prétentions difficilement comparables aux quelques aptitudes constatées, ce serait peut-être bien encore dans l’attente de directives d’en haut qu’on se tait. Ou alors parce qu’on ne veut fâcher personne au cas où…

     

    Mais ce monde de silence…

     

     

    Est-ce surtout pour ne pas avoir à se mouiller ?

    2
    Gamin
    Mercredi 18 Juin 2014 à 22:37

    Finalement aucun candidat n'a répondu à cette lettre ouverte aux candidats.


    Aucune action à Beuvry !


     

    3
    CONSTANT
    Mercredi 20 Août 2014 à 20:35

    Les candidats aux élections municipales de Beuvry n'ont absolument pas réagit. Ils ont tous été solidaires de madame le maire.

    4
    Samedi 27 Septembre 2014 à 00:07

    Pour agir, encore faudrait-il déjà agir.

     

    Tout simplement.

     

    Avez-vous remarqué que, contrairement aux langues, l’action des bras est, à une goutte près, inversement proportionnelle à la distance qui les sépare des comptoirs, des terrasses, des estrades, des micros ?

     

    Normal ?

     

    Et que tout cela convient bien ?

     

    D’ailleurs, si dire puis faire appartiennent au trois(ième) groupe(s) c’est que leurs conjugaisons d’action se ressemblent étonnement aux mêmes personnes …

     

    Et qu’il existe à Beuvry un temps très apprécié : le présent continu !

     

     

    Étonnant, non ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :